0

Les raisons du succès de la série

La Casa de Papel connaît un fort succès en Espagne, d’où elle est originaire, ainsi que dans les autres pays dans lesquels elle est diffusée, et cela, sans un gros marketing. Quels sont, selon nous, les raisons de ce succès ? Attention, de mini-spoilers se glissent entre les lignes suivantes… !

De bons acteurs pour des personnages au fort charisme

Pour nous, si la série connaît un fort succès, c’est surtout par le talent des acteurs et l’attachement que le spectateur a vite pour les différents personnages. De la relation entre Denver et son père Moscou, de la fidélité des soldats serbes Oslo et Helsinki en passant par l’histoire de Nairobi, l’affection qui lie Rio à Tokyo, de la maladie de Berlin ou encore de l’intelligence du Professeur, tous les personnages ont ce petit quelque chose qui nous touchent et qui rendent l’histoire encore plus exaltante. Tiens d’ailleurs, rien que le fait qu’ils portent des noms de villes, aussi paradoxal que cela puisse être, leur donne un côté attachant.

Ce sont aussi des personnages auxquels, malgré leur profil assez particulier, on se plaît à s’identifier et à s’attacher. Le manque de culture générale de Denver, l’intelligence du Professeur, la sensibilité de Helsinki et des autres de la bande face aux moments durs aident à cet attachement.

Du rire aux larmes

Là où la série est forte, c’est aussi dans sa capacité à faire passer des émotions. Qu’ils s’agissent de moments d’humour (soirée alcoolisée pour les jeunes de la bande, le rire et la danse de Denver, la blague de Moscou, etc.), de moments de tension au fil des jours du braquage ou de tendresse, on passe facilement d’une émotion à l’autre avec une seule envie : poursuivre l’aventure et savoir ce qui se passe ensuite.

L’histoire, le scénario et la musique

Si l’histoire n’est pas révolutionnaire et a déjà été vue, elle n’est pas si courante que cela pour une mini-série et La Casa de Papel s’en sort très bien, grâce à un scénario bien huilé accompagné par des retours dans le passé mêlés aux moments présents qui ont leurs effets bien précis sur la compréhension de l’histoire.

La musique joue bien son rôle également avec un générique à la douce mélodie, contrastant avec la dureté de la situation et la tension palpable à l’intérieur de l’usine. Mais ce n’est pas tout, les meilleurs moments de l’histoire sont aussi bien accompagné par des musiques soigneusement choisie permettant d’accentuer les moments d’humour, les instants de tension ou les passages tendres au fil des épisodes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top